Être baptisé et/ou confirmé à tout âge (même adulte) … C’est POSSIBLE!!

 

Il est toujours possible de s’engager à suivre Jésus Christ ! Dans notre diocèse, chaque année, ils sont 2-3 dizaines à « sauter le pas ».

 

Il s’agit d’un long cheminement, qui se vit au long de plusieurs années (2 en général, à 3 niveaux différents :

en paroisse :  La vie de chrétien, sauf vocation particulière, s’enracine dans une communauté de frères qui, comme lui, se battent pour faire avancer le royaume. Pas question de faire cavalier seul.historique, culturel et théologique;

Le deuxième niveau est une préparation plus formelle:  Elle consiste en des rencontres régulières , en soirée, qui visent à ancrer la foi chrétienne dans son contexte historique et culturel et théologique;

A saint-Gilles il nous existe une équipe d’adultes formés pour préparer  des adultes aux sacrements appelés « sacrements d’initiation » : baptême et confirmation, parfois reçus ensemble ou séparément selon les cas.  La préparation des catéchumènes (futurs baptisés ou des confirmands (qui se préparent à la confirmation  comprend, en parallèle à la  des rencontres hebdomadaires en soirée.

Mais le plus important est Le troisième niveau ,est entièrement personnel :  Il n’est plus question ici de « catéchistes » mais d' »accompagnateurs » :   Le temps est au partage est à la découverte de la Parole de Dieu. Les rencontres se fait la part belle  vivent dans la prière, et ils est souvent fait appel à des témoins qui partagent d’autres manières de vivre .leur engagement au Christ.

L’aboutissement :  Sauf circonstances exceptionnelles, le baptême et la confirmation des adultes a lieu à la cathédrale, des mains de l’évêque lui-même (ou éventuellement, de l’un de ses représentants). Excusez du peu !

Contact et Infos : Claire Chaussée

 

ou directement au service diocésain du catéchuménat 

 

Mon fils/fille voudrait « faire sa PREMIERE COMMUNION » (Entrée en communion)

« Faire sa première communion »;  Ce n’est pas rien ! Bien! C’est le début d’une relation privilégiée entre le Seigneur Jésus  et quelqu’un -enfant, jeune, ou adulte-

Une Relation … et donc le début d’une formidable Aventure !  La paroisse voisine parle d’ailleurs d‘ »Entrée en communion »…

A Saint-Gilles, le changement de clergé, puis la crise sanitaire nous a quelque peu obligés à faire peu neuve…

Quoiqu’il en soit :

du caté!

toute relation ,quelle qu’elle soit, commence par une période de découverte de l’autre! … L’entrée en communion débute donc par une -parfois deux années de catéchisme, en fonction de l’âge et de la maturité de chaque enfant.

 

Après l’été…

un nouveau groupe de catéchisme démarrera en septembre 2021 , pour les enfants et les jeunes à partir de la 2 me primaire (et au-delà, bien sûr!

le dimanche matin, on se lève!  Les rencontres auront lieu chaque dimanche matin , sauf vacances scolaires, bien sûur,au presbytère (rue cour Saint-Gilles, 28, à Liège, et se terminent d’habitude après la messe paroissiale de 10h.,à laquelle nous assistons tous ensemble.

et parfois De temps à autres, des activités plus importantes seront organisées avec les équipes de catéchisme de la paroisse salésienne de St-François de Sales(Laveu), qui a des catéchistes et des enfants beaucoup plus nombreux., ce qui permet des activités et des animations d’une plus grande envergure !

Et en plus..  .A Saint-Gilles, nous insistons aussi sur la participation de tous aux moments forts de la vie paroissiale : certains offices de la semaine sainte, par exemple, sont liés au sacrement que les enfants se préparent à recevoir. ou àNoël…

 

PRATIQUEMENT:

 

Les parents peuvent déjà inscrire leur enfant après de Claire Chaussée, en communiquant au minimum le nom de l’enfant et une adresse de contact GSM ou mail, si possible, pour les recontacter dans le courant de septembre., pour une réunion d’information, puis une célébration de rentrée !

NB :  Pas de panique : Pour cause de neuvaine, la rentrée du caté n’a jamais lieu avant la mi-septembre.!

 

messe de rentrée caté 202019 Colle ta main sur le cœur de Jésus!

 

 

dimanche 20 juin : la tempête apaiséemesse animée par et pour des personnes porteuses d’un handicap mental.

 

1 an de » tempête corona », en un mot … :
qu’ai-je dit à Jésus?

« Comme ils étaient dans la barque, survint une violente tempête. : « Jésus leur dit : ss-vous si craintifs? (la tempête apaisée, Mc,3541 sv) (…)

Ce dimanche 20 juin 2021 : La communauté paroissiale de accueillait les personnes porteuses d’un handicap mental pour une messe animée par l’équipe de l’abbé Benoît Lejeune . (CVPH, commission vicariale de la personne handicapée).)

 

L’évangile de ce 12ème dimanche du temps ordinaire était celui de la tempête apaisée.  Des « grosses tempêtes, nous en avons tous dans notre vie, affirme l’abbé Lejeune, e,n épinglant l’un ou l’autre événement familial vécu par des membres de l’assemblée !

Mais il y en a un que nous avons tous vécu !!

–la pandémie !

-Et comment avez-vous vécu ça?  En un mot, un seul… : Solitude, doute, isolement, ennui,…

Des doigts ses lèvent; Les réponses recueillies et notées sur les vagues bleues quidessinées sur le grand panneau placé dans le chœur témoignent des sentiments vécus lors de la tempête « corona…

Et pourtant, Il semblait dormir, mais Jésus était là…  Et toi, qu’est ce que tu lui disais?

 

 

LA MESSE DE PENTECÔTE … : DANS LE SOUFFLE DE L’ESPRIT!

Ce dimanche 23 mai, ils étaient une bonne cinquantaine de paroissiens saint-

Gillois à s’être levés tôt pour venir affronter « les grands vents de Saint-Gilles » dans la petite chapelle ND de Banneux, accolée à l’église, et que l’on croyait, mieux abritée du vent qu’elle ne l’était en réalité…

« La pentecôte, c’est « l’anti-Babel » de la Bible,martelait le père Jean Claude; Et c’est vrai qu’emmitouflés dans nos manteaux,essayant de suivre les chants sur des feuilles qui se chiffonnaient au vent, nous échangions des sourires complices et fraternels, sous le regard de N.D de Banneux … qui elle, était à l’abri!

VOUS ÊTES UN SYMPATHISANT DE LA PAROISSE SAINT-GILLES? Abonnez-vous!

si le clocher saint saint-gillois vous manque…

Vous avez déménagé, ou vous avez été contraint de vous éloigner du clocher de Saint-Gilles pour l’une ou l’autre raison,ou encore…vous trouvez la paroisse et ses paroissiens sympas?

rester informé, malgré tout!

Il est possible de rester informé de ce qui se passe chez nous par le bulletin paroissial!

« De saint-Gilles et d’autres choses »

tous les eux mois, sauf période de vacances estivales, et tente, en une quinzaine de pages, , de rendre compte de out ce qui concerne la vie paroissiale . :  Il se compose des rubriques suivantes :

-Dans le » rétroviseur » : La chronique de la vie paroissiale;  Le compte rendu des derniers événements importants-ou non-

-Le patrimoine de l’église :  fréquenter le même lieu, chaque semaine, depuis des années, ne permet pas toujours d’en apprécier les richesses cachées…;

-lignes de vie (baptêmes et décès); les petites nouvelles plus terre à terre de la communauté;

-agenda,

un billet de réflexion spirituelle.

Cette brochure sans prétention aucune, est l’ouvre d’une équipe :

Claire rédige, Anne et Philippe  s’occupent de la réalisation technique; et d’autres membres de l’équipe paroissiale se répartissent la distribution.

 

Intéressée? Il n’y a pas d’abonnement à proprement parler, puisque c’est gratuit!) mais faites-vous connaître à Claire chaussée : On vous ajoutera à notre tournée…  lu à notre liste de destinataires postaux, si vous résidez au-delà de notre rayon de distribution. Nous vous demanderons alors une participation aux frais d’expédition.

L’office de la passion vendredi saint 2021) diffusé par « zoom  » : L’envers du décor…

Les bonne gens de la paroisse Saint-Gilles redoutaient un envahissement :.. . Il n’en fut rien. Les « jeunes de Saint François de Sales » -plutôt trentenaires qu’ados- s’sont arrivés le matin, discrètement, installer leur matériel , sans stress, pour un office qui commençait à 18h.

Bien sûr, il y a eu des câbles partout, scotchés sur le dallage de l’église.

Et des caméras, posées ça et là.

Et des enfants, qui couraient et découvraient les lieux, avant de se réfugier sur des genoux familiers…

IL y a eu, aussi, des mélodies très douces de piano, de beaux textes, et de la prière.

Et après, pour clôturer la prière, le bonheur de la découverte de l’autre par le papotage.